J'ai découvert Tiphaine Lever en tombant sur un article de journal qui parlait d'elle, par hasard. Cet article en parlait comme une adolescente harcelée, amatrice d'Harry Potter et de Twilight qui avait fait ses débuts sur Wattpad pour ensuite passer à l'édition chez Sudarènes. Voyant qu'une fois de plus il y avait d'autres jeunes auteurs, j'ai eu envie d'aller voir ce qu'elle faisait. Or, mon père avait été à Landivisiau pour conduire mon frère au club BD, où il était tombé sur Tiphaine en train de dédicacer son roman. Sautant sur l'occasion, il l'a acheté et j'ai eu droit à une dédicace en prime.

J'ai commencé à le lire un peu avant Noël, dévorant littéralement les mots. Moi qui n'avait jamais aimé Harry Potter et qui n'avait pas plus d'affinités que ça avec les vampires et autres loup-garous, cette histoire m'a tout de suite parlé. Le style était différent, et puis cette idée de faire progressivement basculer l'héroïne du monde moderne au monde magique, de connaître chaque page un peu mieux ce mystérieux Gauthier Chame qui accompagne depuis son arrivée à Talesia Rubis Brightwood était pour moi très bien trouvée. L'histoire devenait de plus en plus complexe au fil des pages, révélant l'existence d'une confrérie maléfique dirigée par Nomis le puissant et dont les liens avec Gauthier semblaient nombreux. Au final, plus de 600 pages de suspense où se côtoient amour, amitié, réflexions personnelles et incompréhension de l'héroïne en face de certains évènement. L'histoire est écrite à la première personne du singulier, c'est donc les aventures de Rubis que nous suivons, et celles-ci vont vous transporter dans un autre monde où rien n'est impossible, ce qui ne veut pas dire que tout est facile, bien au contraire...